Développement Durable

Packaging : emballages et polybags

Actualités

Date :

Partager cet article :

Avant même d’être utilisé, un produit fini est déjà soumis à rude épreuve.

Premièrement, le transport entre l’usine de confection et le centre de stockage (par voie maritime dans notre cas) est long (environ 6 semaines), humide et souvent poussiéreux.
Ensuite, le produit est manipulé, déplacé, stocké, avant de repartir pour sa destination finale : le magasin, ou chez vous. Il peut donc encore subir des chocs, être soumis à l’humidité ou à la poussière.
En somme, le produit a besoin d’être protégé dès sa sortie d’usine, et jusqu’à sa livraison.

Pour cela, le sac plastique (ou polybag) est très majoritairement utilisé. Ses atouts sont nombreux : résistance, souplesse, et transparence pour le passage de douanes.

Derrière ce pur aspect pratique (et indispensable), l’aspect environnemental est souvent éclipsé :

  • Un polybag est souvent composé de polyéthylène, matière directement issue du pétrole, dont l’extraction est très couteuse en énergie et participe à l’épuisement des énergies fossiles.
  • Sa recyclabilité est faible. Les filières de recyclage de plastique souple sont à l’heure actuelle peu développées. Les consommateurs finaux considèrent les sacs plastiques comme un déchet non recyclable.
  • Ils finissent donc la plupart du temps brûlés, enfouis, ou dans la nature à cause de leur légèreté et volatilité.
  •  
    Quand on prend conscience qu’une marque relativement petite comme Picture utilise 350,000 polybags par an, on mesure l’ampleur du problème.

    Nous avons imaginé et testé plusieurs scénarios logistiques pour nous en séparer, au moins partiellement en utilisant du carton, mais nos résultats n’ont pas été concluant pour une grande partie de notre collection.

    Nous avons donc décidé de sérieusement s’occuper de ce problème, en partant de son origine (le besoin du polybag, sa fabrication) jusqu’à sa fin de vie.

    Voici notre plan de route:

    1/ La fabrication du polybag : Le Bio-Sourcing

    Notre objectif est de bio-sourcer tous nos polybags à 100%. Il s’agit de sortir entièrement de la filière conventionnelle liée au pétrole.
    Créer un bio-plastique consiste à transformer le sucre d’une plante (canne à sucre, amidon de maïs) par fermentation pour recréer un polymère.
    Mais dans ce cas, résoudre un problème peut en entrainer un autre : qui dit plante, dit culture, et potentiellement des risques annexes liées à la déforestation. Nous ne prendrons jamais de décisions qui soutiennent la déforestation.

    2/ La fin de vie : le compostage industriel, ou le recyclage.

    Notre objectif est de maîtriser la fin de vie des polybags, par compostage industriel ou recyclage. En aucun cas nous ne soutenons les bio-plastiques dit « biodégradables ».

    Les bio-plastiques certifiés compostables (domestiquement ou industriellement) sont de plus en plus courant.
    Saviez-vous qu’en France l’ensemble des sacs plastiques pour les fruits et légumes en grandes surfaces sont compostables domestiquement (certifications à l’appui) ?
    C’est une mesure que nous saluons mais il y a pas mal d’interrogations autour de cela :

    • Combien de personnes possèdent un compost ?
    • Parmi ces personnes, qui oserait composter son sac plastique ?

    Il y a un très grand flou autour de cette fin de vie.
    Les filières de recyclage n’étant que très peu développé, on en revient au même problème : le sac plastique fini brûlé, enfoui ou s’envole. Aucune solution n’est acceptable.

    Pour maîtriser la fin de vie des polybags, nous avons donc décidé d’en garder le contrôle.
     
    2 cas de figure vont se présenter :

  • La réception des produits par nos magasins revendeurs. Les produits ne sont donc plus en notre possession. Cela concerne 95% de notre production. Dans ce cas nous organisons une collecte des polybags en magasins et travaillons avec des partenaires locaux pour composter industriellement, ou recycler. Nous entamons cette démarche en Automne 2019.
  • La réception des produits par vous, consommateurs finaux. Dans ce cas, nous retirons le polybag avant de vous l’envoyer, nous les gardons puis les compostons industriellement, ou nous les recyclons. Votre produit est placé dans un carton adapté, car nous savons que le recyclage du carton est une filière connue de tous et qui fonctionne globalement bien. Nous entamons cette démarche en Automne 2019.
  • Nous croyons en cette démarche et nos objectifs sont ambitieux mais réalistes : bio-sourcer puis composter ou recycler 100% de nos polybags.

    La réussite de ce projet passe en grande partie par la bonne collaboration entre Picture, nos partenaires magasins et notre prestataire logistique.
    D’une manière plus globale, nous voulons que cette démarche se généralise à l’échelle de l’industrie du textile.
     

    Ainsi, nous faciliterons toujours les prises de contact entre les marques, les magasins et les composteurs/recycleurs pour que d’autres filières puissent se créer.

    Dans la même catégorie