Développement Durable

Des bouteilles plastiques aux vestes de ski – 1/5

Actualités

Date :

Partager cet article :

En octobre 2018, nous sommes partis à Taiwan pour retracer tout le processus de fabrication d’une veste de ski, des bouteilles plastiques jusqu’au produit fini.

Episode 1 : le recyclage de bouteilles.

Il faut savoir que la méthode la plus conventionnelle pour fabriquer une veste de ski, c’est l’extraction du pétrole afin de créer du fil polyester.
Cependant d’autres solutions existent. Depuis 2008 – année de création de Picture – nous utilisons du polyester recyclé issu de bouteilles plastiques pour nous éloigner de cette dépendance au pétrole.

Nous revalorisons donc des déchets.

Notre partenaire est l’entreprise Sunny, située au sud de Taiwan.

2500 tonnes de bouteilles sont recyclées chaque mois dans cette usine. Elles viennent très majoritairement de Taiwan, issues du tri des déchets.
Une bouteille plastique vide pesant environ 35 grammes, cette usine recycle donc environ… 70 MILLIONS de bouteilles par mois. Et on ne parle que de Taiwan, un pays d’environ 20 millions d’habitants.

Les chiffres sont donc astronomiques et reflètent bien la surconsommation de plastique à usage unique de notre époque.

A Taiwan, le système de recyclage des déchets est assez bon, de l’ordre de 55%. Le tri est d’ailleurs très ancré dans les traditions domestiques.
A titre de comparaison, en France, 60% des déchets sont recyclés, mais avec de grosses disparités selon la nature des déchets (26% du plastique est recyclé contre 88% pour le papier/carton).

Bref, quand on sait que la France consomme 9,3 milliards de bouteilles d’eau par an (alors que notre eau du robinet est potable) on est très loin d’être un bon exemple.

Aparté faite, retournons à notre recyclage !
Avant de les broyer, il faut les nettoyer les bouteilles. Cela requiert beaucoup d’eau mais heureusement, l’usine a son propre système d’épuration et réutilise 80% de l’eau usagée.

Le broyage permet d’obtenir des copeaux (flakes en anglais).
Ces flakes seront ensuite fondus afin de faire du fil : à découvrir dans l’épisode 2 !

    Pour conclure :

L’intérêt et la nécessité du recyclage sont indéniables. Recycler coûte de l’énergie, mais environ 40% moins que d’extraire du pétrole pour aboutir au même fil polyester.
En revanche, les volumes sont totalement démesurés.
Il y a une très grosse remise en question à faire pour diminuer notre utilisation de plastique.

Dans la même catégorie