Développement Durable

Des bouteilles plastiques aux vestes de ski – 2/5

Actualités

Date :

Partager cet article :

En octobre 2018, nous sommes partis à Taiwan pour retracer tout le processus de fabrication d’une veste de ski, des bouteilles plastiques jusqu’au produit fini.

Episode 2 : créer du fil polyester issu de bouteilles plastiques.

Les flakes (copeaux) issus du recyclage des bouteilles vont entrer dans une série de transformation pour aboutir à un fil synthétique.

1/ Les flakes sont d’abords fondues jusqu’à arriver à un état liquide.
2/ Ce liquide est ensuite refroidi pour retrouver un aspect solide.
3/ Solidifié, le liquide prend la forme de stalactites qu’on va ensuite couper en petits carrés bien uniformes : les chips.
4/ Ces petits carrés entrent dans un nouveau processus de fonte, cependant l’aspect état liquide n’est pas atteint.
5/ Du fil synthétique sort enfin par de tout petits orifices.

Une autre machine permet d’enrouler le fil proprement autour de bobines qui sont ensuite stockées avant le tissage.

EP2-1
EP2-1
1/4

Transformation #1

EP2-2
2/4

Transformation #2

EP2-3
3/4

Transformation #3

EP2-5
4/4

Bobines de fils/Coils of thread

Malgré un coût énergétique certain pour faire fondre les flakes, refroidir le liquide puis fondre encore, l’impact environnemental est moindre que celui d’extraire du pétrole pour la même finalité (créer du fil de polyester).

Selon une dernière étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) sortie en 2018 et intitulée « Modélisation et évaluation du poids carbone de produits de consommation et bien d’équipements », recycler des bouteilles plastiques pour faire du polyester a un impact 40% inférieur à l’extraction pétrolière.

Nous sommes donc sur un réel intérêt environnemental, en sortant d’une filière liée à l’épuisement des énergies fossiles, en revalorisant un déchet, le tout avec moins d’impact carbone.

A venir dans l’épisode 3 : le tissage.

Dans la même catégorie