Développement Durable

RePack, l’emballage réutilisable

Actualités

Date :

Partager cet article :

Depuis début 2019, nous travaillons pour diminuer l’impact environnemental lié au packaging de nos produits.

Vous pouvez voir ici nos avancées en ce qui concerne la suppression des polybags, ces sacs plastiques qui protègent les produits dès leur sortie d’usine et pendant leurs transports.

Dans cet article, nous allons surtout vous parler de l’emballage extérieur utilisé pour effectuer les livraisons aux particuliers.
L’emballage en carton, d’origine recyclée ou non, apparaît souvent comme la solution la plus classique et pratique. Cependant, même si son recyclage fonctionne relativement bien, il y a de quoi remettre en cause son utilisation :

  • Recycler l’emballage coute de l’énergie.
  • Il faut re-fabriquer l’emballage ensuite, ce qui coute encore de l’énergie et des ressources.
  • Et ainsi de suite… l’emballage est donc considéré comme un déchet.

A chaque produit Picture envoyé, nous participons donc à ce cercle peu vertueux.

Comment s’améliorer et réduire notre impact ?

Nous avons découvert les emballages RePack et l’initiative apporte une solution concrète, simple et efficace : Réutilisons les emballages !

Ce principe d’économie circulaire est tellement simple qu’on se demande comment il n’a pas pu voir le jour plus tôt. Concrètement, comment ça marche ?

1/ Picture commande des emballages réutilisables RePack.
2/ Votre commande est livrée dans un emballage RePack.
3/ Vous réceptionnez votre commande. L’emballage RePack vidé de son contenu est déjà pré-affranchi et pré-payé pour être renvoyé.
4/ Déposez-le dans n’importe quelle boite postale.
5/ La société RePack réceptionne l’emballage et le remet en état. A ce moment, vous recevrez une remise de 10% à utiliser sur notre site.
6/ C’est reparti pour un tour !

Le concept de réutilisation est poussé au maximum. Ainsi, selon RePack, certains emballages en sont déjà à leur 50ème ré-utilisation ! Fabriqués dans un polypropylène recyclé, recyclable, robuste et imperméable, ils sont clairement faits pour durer. Tout l’inverse d’un emballage à usage unique.

Pour justifier l’intérêt environnemental de la réutilisation et montrer sa pertinence par rapport au recyclage, RePack a travaillé sur une analyse d’émissions CO2 du cycle de vie de 3 emballages : un carton, un plastique souple et un RePack réutilisable.

  • Il était considéré que le cycle de vie d’un carton et d’un plastique souple comprend : une fabrication, une utilisation puis une fin de vie (transport puis recyclage, incinération ou enfouissement). A chaque nouveau cycle, c’est donc un nouvel emballage.
  • Côté RePack, il était considéré que le cycle de vie comprend une fabrication, un retour puis une remise en état. A chaque nouveau cycle, c’est donc le même emballage.

Voici les résultats

La fabrication d’un RePack émet plus de CO2 qu’un carton ou plastique traditionnel (0,32 kg de CO2 contre 0,26 et 0,23)
Mais ensuite, la courbe s’inverse complètement car le RePack se réutilise : pas besoin de le gérer en fin de vie et de le re-fabriquer !

Voyez plutôt :

1/2
2/2

Dès sa 2ème utilisation, le RePack est 21% moins polluant qu’un carton, et 31% moins polluant qu’un plastique souple. Logiquement, les pourcentages de réduction ne font que s’accentuer au fur et à mesure que le RePack se réutilise.
Ainsi, à sa 20ème utilisation, le RePack est 75% moins polluant qu’un carton, et 78% moins polluant qu’un plastique souple.
A ce stade, ces 2 autres modes d’expéditions en sont donc à leur 20ème fin de vie et re-fabrication !

C’est beaucoup d’énergie gaspillé, et de CO2 qui s’échappe, ennemi numéro 1 du réchauffement climatique.

De ce point de vue-là, RePack est donc une solution d’emballage extérieur pertinente. Mais comme tout projet, il est important d’être transparent sur les lacunes et les améliorations à apporter. Dans le cas de RePack, les emballages sont envoyés en Estonie pour être remis en état. Le cycle de vie pourrait donc être encore plus vertueux si la société RePack venait à développer des centres de remise en état localement, par pays. A suivre !

Du côté consommateurs, qu’en est-il ?

Selon une étude de The International Post Corporation en 2019, à la question « aimeriez-vous que le packaging de votre colis soit réutilisable », 79% des sondés au répondu : oui.
Aussi, 35% des sondés ont déjà modifié leurs comportements d’achat en ligne pour des raisons environnementales.
(Etude sur plus de 35,000 personnes venant de 40 pays différents).

La dynamique semble réelle, passons donc à l’action ! Nous lançons une phase de test en automne 2020.

Cependant, quelques questions restent en suspens de notre côté et nous avons besoin de votre avis :

  • Le RePack a un cout (3€). Nous aimerions savoir si nous devons le répercuter sur les frais de port, si vous êtes prêt à partager les frais de port avec nous ou si Picture doit assumer ce surcout.
  • RePack doit-il devenir l’unique option d’envoi pour les particuliers ou non.
  • A bilan carbone égal : comment communiquer sur le process de retour ? Newsletter ou papier informatif directement dans le RePack ?

Si vous voulez nous donner votre avis sur ces 3 points et sur le projet global, c’est par ici !

Merci à tous !

Dans la même catégorie